11 juin 2007

ENTRE CE QUI ETAIT ET CE QUI ALLAIT ETRE

pouvoir comparer et juger sans abus du privilege de commenter


Sans la partie de considération et l'appui auxiliaire tirés des institutions fondamentales , ils ne leurs resteraient que de petits moyens pour remplir de grands devoirs , au risque de devenir ombrageux et tracassiers comme ce qui manque de puissance.
Ne chercheraient ils pas , inconscients, le dédommagement des manques dans le tourment des restes. Exclus de l'essentiel ils s'indemniseraient sur les protocoles formules et dehors.
Ce sentiment d'éternité sous leur responsabilité comment ne s'obligeraient ils pas à en perpétuer la durée ? et sans le concours des législateurs et fidèles la flatterie conforterait l'engagement simulé et par accomodement dévot l'hypocrisie faute de mieux servirait de vertu de circonstance....

Libellés :

7 Comments:

Anonymous re lui said...

le style de l'exercice est ce l'exercice de style

12:52  
Anonymous ekomekouille said...

STOP ! ça devient n'importe kwa l'AFP ! c même plus drôle, c même pas kitsch... juste un repaire de cacabouilles pseudo gauchos qui se permettent des avis cacabouilles
SUICIDEZ-VOUS !
POUR LA FRANCE !

20:47  
Anonymous re lui le said...

anulfabeth tu recites par choeur

19:13  
Anonymous leoniais said...

vrai
sont assez gauchos mais il semble qu'il ne vaute pa cote du rhone

19:14  
Anonymous ekomekouille said...

oulala faut pes les asticôté les petits blogatouilles au rabêêê !
les moutons ça urge
moi je vote pas je laisse ça aux gnous
SUCEZ-VOUS !
POUR LA RANCE !

20:25  
Anonymous ekomekouille said...

leniais savais-tu qu'un des plus grands crus classés est un côte du rhône ? gro plouk krasseu pétri de certitudes molles !
SUCE TOI !
LE DIMANCHE !

20:30  
Anonymous leoniais said...

encore sur l'éthique et l'étiquette
ad hominem
ecce homo
et ta pàte dentifrice elle est à l'anchoix car petit aboyeur de garde il faut avoir les moyens de ses ambitions

10:23  

Enregistrer un commentaire

<< Home


mesure d'audience