28 février 2007

XTRM Onction


"...car, dans la vie courante nous avons une opinion piètre, voire méprisante, d'un individu qui se graisse les cheveux et dégage l'odeur consécutive à pareille onction. En vérité, un homme d'âge mûr qui utilise, si ce n'est médicalement, une huile pour les cheveux, cet homme a vraisemblablement en lui un point faible. Et en général il ne peut guère avoir d'envergure."
Herman Melville, Moby Dick, Ch. XXV

3 Comments:

Anonymous pr blablamov said...

note que je ne saurais etre tenu responsable de la stérilité ou manque d'enthousiasme ou d'inspiration des autres inscrits

16:08  
Blogger NotBilly said...

Certes, bien sûr, je l'ai dit, ton enthousiasme est réjouissant. Mais je préfère que les autres participants aient aussi de la place et le temps qu'il leur est nécessaire pour créer un poème à leur rythme : photomontage comme André, recadrage comme Nicolas, ou créations (Thierry, etc) plutôt que de forcément avoir un commentaire par jour sur l'actu. On n'est pas à l'usine, zen.

17:28  
Anonymous Anonyme said...

POESIE POUR LES COMMODITES
Vous qui venez ici dans une humble posture
De vos flancs alourdis décharger le fardeau
Veuillez quand vous aurez soulagé la nature
Et déposé dans l'urne un modeste cadeau
Epancher dans l'amphore un courant d'onde pure
Et sur l'autel fumant placer pour chapiteau
Le couvercle arrondi dont l'auguste jointure
Aux parfums indiscrets doit servic de tombeau
Auteur inconnu.

05:31  

Enregistrer un commentaire

<< Home


mesure d'audience