06 mai 2007

Kozy

"II est directeur d'une grande industrie. Il a passé la soixantaine. Tous les matins, il se lève à six heures, été comme hiver. A sept heures, il est déjà à l'usine où il reste jusqu'à huit heures du soir et au-delà. Même le dimanche il va travailler, même si les ateliers et les bureaux sont vides ; mais une heure plus tard, ce qu'il considère comme un vice. Il est l'homme sérieux par excellence : il sourit rarement, il ne rit jamais. L'été, il se permet, mais pas toujours, une semaine de vacances dans sa villa sur le lac. Il n'a aucune faiblesse : il ne fume pas, ne boit ni café ni alcool, il ne lit pas de romans. Il ne tolère aucune faiblesse chez les autres. Il se croit important. Il est important. Il est très important. Il dit des choses importantes. Il a des amis importants. Il ne donne que des coups de téléphone importants. Même ses blagues en famille sont très importantes. Il se croit indispensable. Il est indispensable. Les obsèques auront lieu demain à 14 h 30, le cortège se réunira au domicile du défunt."

Dino BUZZATI - Le K -1967

2 Comments:

Anonymous pàte garret said...

sous le déséquilibre de la concordance des temps le pauvre avait déja un pied dans le cercueil.
dans le bled les jeunes socialos n'avaient rien trouvé de mieux à faire que coller des AFFICHES du MJS
les voila avec 5 ans pour y repenser

21:50  
Blogger Thierry Brunet said...

Un pouet méconnu avait déjà écrit ce haïKu il y a fort loin:
"Et voui
On l'a dans
Le Ku le K"

23:00  

Enregistrer un commentaire

<< Home


mesure d'audience